Pierre de Fenoÿl

 

Pierre de Fenoÿl (1945-1987) est une figure singulière de la photographie française des années 70 et 80.

Il consacré sa vie à la photographie. Iconographe, commissaire d’exposition, acheteur d’art, fondateur de la galerie Rencontre et de l’agence Vu (devenue Viva), il a exercé plusieurs métiers de l’image avant de devenir, en 1976, le premier directeur de la Fondation nationale de la Photographie, puis conseiller pour la photographie au Centre Pompidou. Guidé par une irrésistible passion, il a activement œuvré pour la reconnaissance de la photographie par les institutions dans les années 1970. Il a défendu aussi bien la photographie anonyme du XIXe siècle et des photographes majeurs comme Brassaï, Henri Cartier-Bresson, Duane Michals, Édouard Boubat ou André Kertész, que de jeunes photographes de sa génération.

Au début des années 1980, il décide de se consacrer entièrement à son œuvre photographique. Son désir grandissant de se vouer exclusivement à la prise de vues, vécue comme une quête spirituelle et métaphysique, l’incite à quitter Paris et ses fonctions institutionnelles. Ses recherches photographiques personnelles l’amènent d’abord en Inde, puis aux États-Unis, à Paris et en Toscane. Après un voyage en Égypte sur les traces de Maxime Du Camp, il s’installe dans le Tarn en 1984 et se consacre au paysage, notamment dans le cadre de la Mission photographique de la DATAR.

Sa vie, son travail et son œuvre témoignent de l’évolution de la place de la photographie en France.

 

Clermes accompagne l’ensemble de la succession dans la constitution du Fonds de Dotation Pierre de Fenoyl

www.pierredefenoyl.fr